Géographie sentimentale

Ce coffret de photographies est né de l’envie aiguë de mieux appréhender le monde, de transfigurer l’éphémère et d’analyser le présent pour imaginer le futur. Cette œuvre renferme une forme d’antériorité du temps, faisant de ce dernier un moyen de connaissance impliquant un rôle actif de l’Homme. Aussi, la maîtrise du temps appartient-elle au photographe. Ces photographies saisissent et restituent en images le temps tel qu’il est vécu en conscience et tel qu’il est aussi manipulé en fantaisie. Il apparaît indépendamment de tout référentiel extérieur.

 

Le temps n’est pas donné tout fait mais produit et redessiné en partie selon l’imagination. Il se crée en nous et renvoie au pouvoir de synthèse et d’évasion de chacun. Ce coffret esquisse donc un voyage expérimental et sentimental où chaque perception provient d’un passé, se bloque au présent et annonce déjà un futur. Pour l’illustrer songez aux Images, à la mélodie ; elle n’est point totale, mais seulement une phase actuelle. Un acte de contraction saisit les sons pour en former une synthèse. En d’autres termes, le sujet photographié est le fruit d’une fusion : grâce à la mémoire, le passé nourrit la perception présente d’« impressions originaires » et anticipe le futur. De la même manière que la mélodie, le cliché isolé ou bien ce coffret dans son ensemble apparaîtront aux spectateurs comme un tout, mais, en réalité, ils sont constitués chacun d’une part de souvenir, de perception et d’attente. Cette œuvre s’apparente à un voyage, un voyage où le présent serait arrêté, un présent, celui vécu et qui renvoie à la synthèse du temps tout entier. Le but de ce voyage n’est pas d’arriver, mais d’en faire l’expérience : à travers le médium photographique, pouvons-nous atteindre le passé et grâce à celui-ci entrevoir le futur ? La photographie serait alors un moyen privilégié pour voguer dans le temps, et ce livre une invitation au voyage, un voyage par-delà ma propre perception et matérialisation du temps, de mon temps.

error: